• Le 05 février 2016, le CPDSI a présenté son Rapport annuel d’activité 2015 ainsi que son bilan comptable provisoire 2015 (en attente de la certification du commissaire aux comptes mandaté) au Comité de Pilotage interministériel, coordonné par le SG-CIPD.
  • Le 11 février 2016, par le biais d’un communiqué de presse, le CPDSI rend officiel sa décision de ne pas accepter la reconduction tacite de l’appel d’offre 2015/2016, pour une année supplémentaire (2016/2017) car il estime que la loi sur la déchéance de nationalité crée un contexte politique défavorable à l’entreprise pédagogique et scientifique pour prévenir la radicalisation.

Pour consulter les bilans 2014 et 2015 de l’association cliquer ici.
Pour lire le communiqué de presse du CPDSI, cliquer ici

Le  Centre  de  Prévention  contre  les  dérives  sectaires  liées  à  l’islam  est  une association loi 1901, créée en avril 2014, à la suite d’un grand nombre d’appels de familles qui avaient reconnu le processus de radicalisation de leur enfant dans l’ouvrage de  Dounia  BOUZAR :  « Désamorcer  l’islam  Radical. Ces dérives sectaires qui défigurent l’islam » (éditions de l’atelier, janvier 2014).
Après avoir travaillé avec 160 familles sur les indicateurs de prévention et poursuivi les recherches antérieures de Dounia Bouzar sur le processus d’embrigadement (voir rapport « La Métamorphose du jeune opérée par les nouveaux discours terroristes »), le CPDSI vient d’être mandaté comme « Cellule mobile d’aide au désembrigadement » sur le territoire national à la disposition des préfectures.
Pour saisir le CPDSI, le directeur de cabinet doit passer par le SG CIPD.

NOUS REMERCIONS LES CENTAINES DE FRANÇAIS QUI NOUS ONT ENCOURAGÉS ET PROPOSÉ DE L’AIDE DE MANIÈRES DIFFÉRENTES…
MALHEUREUSEMENT, NOTRE MISSION LIÉE À L’INTÉRÊT PUBLIC NE NOUS PERMET PAS DE PRENDRE DES BENEVOLES (protocole de sécurité et clause de confidentialité) NI MÊME DES DONS…

INFORMATIONS IMPORTANTES POUR LES FAMILLES :

TOUTES LES PFRÉFECTURES ONT MAINTENANT CONSTRUIT UNE CELLULE DE SUIVI POUR LES FAMILLES ET MISSIONNÉ UNE OU PLUSIEURS ASSOCIATIONS LOCALES POUR VOUS AIDER.

MAINTENANT QUE CE DISPOSITIF EST MIS EN PLACE, NOUS VOUS REMERCIONS DE CONTACTER VOTRE PRÉFECTURE POUR TOUTE DEMANDE D’AIDE :

– Diagnostic : mon enfant est-il en train de se faire embrigader ?

– Suivi : comment aider mon enfant à en sortir ?

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT CONTACTER ANONYMEMENT LE NUMÉRO VERT MIS EN PLACE PAR LE MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR OÙ DES ÉCOUTANTS VOUS AIDERONT À FAIRE LE POINT : 0800 005 696

ENFIN, SI MALHEUREUSEMENT VOTRE ENFANT EST DÉJÀ SUR ZONE, LE SECRÉTARIAT D’ÉTAT À LA FAMILLE VOUS TRANSMETTRA UNE LISTE D’ASSOCIATIONS DE PARENTS DANS VOTRE CAS QUI POURRONT VOUS AIGUILLER ET VOUS AIDER….