Menaces d’attentat contre une salle de concert à Paris : deux adolescentes ont été mises en examen

Dounia Bouzar, spécialiste de la déradicalisation jihadiste, auteur de “Ma meilleure amie s’est fait embrigader” (La Martinière, à paraître en avril), Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV, et Fanny Regnault, correspondante de BFMTV au Palais de justice de Paris, ont commenté la mise en examen de deux mineures, ayant proféré des menaces contre En savoir plus surMenaces d’attentat contre une salle de concert à Paris : deux adolescentes ont été mises en examen[…]

Léa : avec investigation et vidéo

L’adolescente, mise en examen en 2014 pour avoir projeté de commettre un attentat-suicide dans une synagogue de Lyon, a suivi un programme de désembrigadement. Lylia Bouzar, qui l’a côtoyée, raconte à BFMTV.com le combat de ses proches pour la rattraper. Lundi, elle a fait la une des médias lorsqu’Europe 1 a révélé son incarcération en En savoir plus surLéa : avec investigation et vidéo[…]

Mise au point AFP sur Léa

Paris (AFP) – Une jeune fille radicalisée suivie par le Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI) a été emprisonnée en janvier après avoir replongé. Un échec ? “Un cas d’école”, selon Dounia Bouzar, la présidente du CPDSI. “Ce qu’elle vit elle, c’est ce qu’ils vivent tous”, martèle la médiatique directrice de En savoir plus surMise au point AFP sur Léa[…]

Récit : une mineure « aimantée » par le djihad malgré la déradicalisation

La jeune fille était suivie par le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam de Dounia Bouzar. Elle est aujourd’hui en prison, après une tentative avortée de départ vers la Syrie, a révélé Europe 1. «Je m’étais jurée de ne pas aller leur parler, mais c’est plus fort que moi.» Clara, comme En savoir plus surRécit : une mineure « aimantée » par le djihad malgré la déradicalisation[…]

Dounia Bouzar : « On ne déradicalise pas avec une baguette magique »

Une jeune fille de 17 ans, qui avait projeté un attentat contre une synagogue de Lyon en 2014, a été interceptée alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre les rangs de l’État islamique. La jeune femme suivait des entretiens de «déradicalisation». L’anthropologue Dounia Bouzar s’explique. La jeune fille présentait deux visages. Une adolescente de 17 ans, nommée En savoir plus surDounia Bouzar : « On ne déradicalise pas avec une baguette magique »[…]