Les professionnels de la jeunesse face au discours radical musulman

Face à un jeune qui mobilise du religieux pour « s’auto-exclure » ou « exclure les autres », comment ses interlocuteurs peuvent-ils aborder la situation ? Comment faire du lien avec lui malgré l’écran religieux ? Quel type de prise en charge éducative peut être envisagée pour désamorcer un processus de radicalité ? Pourquoi et comment le discours radical fait-il autorité sur lui ? Cet article tente de discerner ce qui appartient à la liberté
de conscience et de culte du jeune en question – garantie par la loi de 1905 – de ce qui relève du dysfonctionnement,
et d’en comprendre les fonctionnements.

Télécharger (PDF, 447KB)